Pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-mer

En Camargue, un sanctuaire de Provence, celui des Saintes-Maries-de-la-Mer. Une halte spirituelle où touristes et pèlerins rencontrent l’histoire de Marie Jacobé, Marie Salomé et Sara.
 

On compte trois grands pèlerinages par an et des milliers de visiteurs qui, croyants ou non, viennent découvrir l’histoire d’un sanctuaire singulier dédié à la Vierge Marie sous le vocable Notre-Dame-de-la-mer.

Le village s’est développé autour de l’église construite à partir du IXème siècle. De style roman provençal, l’extérieur de l’édifice assume pleinement son rôle de forteresse tandis que l’intérieur, sobre, est décoré de tableaux et d’ex-voto peints ou gravés dans le marbre. Visible à dix kilomètres à la ronde, le sanctuaire invite chacun à l’apaisement. 

Les visiteurs pénètrent les murs épais percés de meurtrières et déambulent dans une longue nef sans chapelles latérales au bout de laquelle les regards montent vers une petite fenêtre de la Chapelle Haute qui laisse entrevoir deux malles peintes (deux châsses) contenant les reliques de sainte Marie-Jacobé, sainte Marie-Salomé. Les deux Saintes auraient accosté sur le rivage des Saintes-Maries-de-la-mer aux prémices de la chrétienté à l’issue d’une longue dérive sur une barque sans voile ni gouvernail, telles qu’une sculpture les représente sur un autel la « barque des Saintes Maries ». Elles auraient été chassées de Palestine lors des persécutions des chrétiens et s’avèreraient à l’origine de la première communauté chrétienne en France. Les pèlerins affluent encore aujourd’hui pour prier les deux Saintes Femmes proches parentes de Jésus.

Sara apparaît vêtue de manteaux de prière colorés et soyeux

La crypte est accessible par un petit escalier, c’est là que (sainte) Sara apparaît vêtue de manteaux de prière colorés et soyeux. On lui prête le statut de “servante”, de “familière” ou de “compagne” des Saintes Maries, elle aurait traversé la méditerranée à leurs côtés. Vénérée plus particulièrement par les gens du voyage, au printemps, Gitans, Tsiganes, Manouches ou Roms arrivent de toute l’Europe pour honorer leur sainte patronne, Sara. La particularité de ce grand pèlerinage de mai réside dans l’ambiance festive rythmée par le son des guitares et des violons, par les danses improvisées et les roulottes colorées qui s’installent pour quelques jours. Les 24 mai et 25 mai, mais aussi lors du pèlerinage d’octobre, la foule est invitée à suivre la procession de la Barque des Saintes vers la mer en mémoire de l'événement à partir duquel la foi chrétienne se serait développée dans toute l’Europe.

Venir en pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-mer c’est profiter d’un grand moment en symbiose avec la nature toute l’année, vivre la proximité avec les reliques des Saintes lors des trois grands pèlerinages et accéder au ressourcement spirituel grâce au message d’espérance transmis par le sanctuaire.

La barque des Saintes
La barque des Saintes
Eglise Notre-Dame de la mer
Eglise Notre-Dame de la mer
Célébration face aux reliques
Célébration face aux reliques

Que demande-t-on à sainte Marie-Jacobé, sainte Marie-Salomé et sainte Sara  ?

En s’adressant à ces femmes, on se place sous la protection de trois figures maternelles mais aussi de trois épouses : Marie Jacobé est présentée dans la bible comme étant mariée à Alphée, Marie Salomé (mère de saint Jacques vénéré à Compostelle) à Zébédée et Sara à Abraham. C’est donc en toute logique que les familles et plus particulièrement les femmes ressentent une proximité et sollicitent l’intercession des trois Saintes.

En transmettant le message de la résurrection du Christ, elles incarnent les mouvements d’un quotidien parfois ponctué de souffrances et d’obstacles, mais aussi l’espérance et la confiance en l’avenir. Les nombreux ex-voto offerts en signe de reconnaissance témoignent de nombreuses guérisons ou grâces accordées.

Le recteur du sanctuaire, soutenu par des bénévoles, accompagne les pèlerins, croyants ou simplement en quête de ressourcement spirituel, à avancer dans le quotidien autour de valeurs qui découlent de la vie des trois Saintes : la famille (lieu sécurisant qui procure amour et ouverture d’esprit) ; la fidélité (s’engager et accompagner malgré les épreuves) ; l’humilité et le service envers les autres.

Auprès de sainte Sara, les multiples communautés de gens du voyage, viennent trouver le réconfort et la communion au cœur d’une camargue sauvage et libre. Sara pourrait ne pas avoir été du voyage en barque depuis la Palestine, mais être plutôt une jeune gitane qui campait aux Saintes-Maries avec sa famille, elle aurait ressenti un appel qui l’aurait amené vers la mer pour secourir les chrétiens naufragés parmi lesquels se trouvaient Marie-Salomé, Marie-Jacobé et Marie-Madeleine. 

Aujourd’hui, le sanctuaire est rattaché au diocèse d’Aix-Arles

Accueil des pèlerins au sanctuaire des Saintes-Maries-de-la-mer :

Sanctuaire Notre-Dame de la Mer
19 Place Jean XXIII
13460 Saintes Maries de la Mer 
Tél. : 04 90 97 80 25
http://www.sanctuaire-des-saintesmaries.fr

Les temps forts 

Fête de Pâques et Offices de la Semaine Sainte
Fête de l’Assomption Messe et procession
Fête de Noël « Pastrage » et Messe de la Nuit
Fête « Vierginenco » en juillet
 

Les trois pèlerinages annuels

  • Du 19 au 26 mai, Pèlerinage des Gitans et des Gens du voyage fête des Saintes Marie-Jacobé et Sara
  • 3éme Samedi et Dimanche d’Octobre, Pèlerinage des Provençaux et de l’Occitanie fête de Sainte-Marie Salomé
  • 1 er samedi et dimanche de Décembre, Pèlerinage des Saintois qui fait mémoire de l’élévation des Châsses, le 4 Décembre 1448.
     
Eglise des Saintes Maries
Eglise des Saintes Maries
Procession sainte Sara
Procession sainte Sara
Procession à la mer d'octobre
Procession à la mer d'octobre
mercredi
16 octobre
19°
13° / 19°